X-Files, saison 10

X-Files, saison 10

Depuis le 24 Janvier, je prends beaucoup de plaisir tous les Mardi à occuper mon temps perdu par le visionnage de la nouvelle saison d'X-Files, série mythique diffusée depuis 1993, crée par Chris Carter avec David Duchovny et Gillian Anderson.

 

MON APPROCHE DE LA SERE

X-Files pour moi, c'est d'abord ce générique en noir et blanc à la musique totalement flippante qui m'a tellement traumatisée quand j'étais plus jeune que je mettais de la pop volume maximal dans ma chambre pour ne pas l'entendre. Naturellement, il n'y a pas que ça. Mes souvenirs de X-Files se cantonnaient jusqu'à maintenant à deux épisodes que je m'étais forcée à regarder jusqu'au bout: le premier parlait d'un homme qui pouvait fondre et pénétrait dans la salle de bain de Scully par la bouche d'aération pendant qu'elle prenait sa douche; et le deuxième m'a laissée l'image de petits coléoptères qui sortaient des narines et des oreilles de victimes des extra-terrestres.
Autant dire que je n'étais pas forcément un public privilégié pour le retour de cette série. Et pourtant... Pourtant, entre temps, j'ai eu le plaisir de voir David Duchovny évoluer dans un genre plus comique qui me l'a rendu sympathique et j'ai suivi de près en tant qu'amatrice de série, le travail marketing qui a précédé le lancement de cette saison 10.

Finalement, autant le dire, voir que tous ces monstres n'étaient pas si réels m'a permis de surmonter cette frontière des peurs enfantines. Et j'ai eu raison parce que les scénaristes de la série sont partis exactement sur cette idée pour commencer la nouvelle saison.

LA NOUVELLE SAISON: LE PITCH        /!\ SPOILERS /!\

Dans cette nouvelle saison, exit les films qui ont un peu écornés la série et place à un renouveau rafraîchissant avec du vieux indispensable. Les agents Mulder et Scully ne sont plus agents depuis un moment. Le département des affaires X-Files a été fermé depuis longtemps et Scully a repris son travail de médecin tandis que Mulder, tombé en dépression, semble totalement réfractaire à l'idée de travailler.
Mais c'est sans compter l'appel mystérieux d'un entrepreneur très suspicieux qui, lui, croit dur comme fer en la thèse extra-terrestre et a retrouvé une jeune amérindienne enlevée à plusieurs reprises. Piqués par la curiosité, Mulder et Scully vont donc se rendre chez cette jeune femme qu'ils avaient rencontrée enfant et écouter son histoire. Seulement la théorie extra-terrestre est encore mise en doute. Scully va donc tester le sang de le jeune femme et, pour se rassurer de sa propre expérience, tester son propre sang pour voir s'il est bien humain. Entre temps, Mulder enquête et découvre le pot aux roses: il ne s'agit pas d'extra-terrestres qui enlèvent les humains mais d'humains qui conduisent des expérimentations sur des populations et personnes ciblées avec de la technologie extra-terrestre.
L'entrepreneur décide de rendre la nouvelle publique mais se fait doubler, la jeune femme disparaît à nouveau et les résultats des tests sanguins tombent: Scully a du sang extra-terrestre, ce qui veut dire que l'enfant qu'elle a eu avec Mulder et qui a été donné à l'adoption a aussi hérité de ce sang.

/!\ FIN DES SPOILERS /!\

CRITIQUE
Il me semble que jamais une série n'a réussi un retour aussi parfait.
Les deux premiers épisodes sont pleins de rebondissements et de nouvelles questions. On retrouve les personnages phares: l'homme à la cigarette, Skinner... Mais on laisse la place aussi à de nouveaux visages et à de nouvelles intrigues.

C'est un vrai retour gagnant! Le scénario est travaillé pour coller parfaitement à ce qui a déjà été fait mais aussi et surtout, pour le retourner comme un cliffhanger de fin de saison dès le premier épisode. C'est intelligent, c'est bien mené et quelle plaisir de retrouver Mulder et Scully! Les scénaristes ont d'ailleurs compris que tout allait passer par eux. Du coup, exit les relations un peu froides et distantes que l'on a connues sur les saisons précédentes où l'on se demandait à quel moment ils finiraient par se mettre ensemble. Là, les choses sont claires. Ils ne sont plus ensemble mais partagent une histoire et un passé douloureux. Leur psychologie personnelle est bien développée ainsi que leur histoire familiale qui prend plus de place (voir épisode 4).

Et dans un même temps, il faut satisfaire tout le monde et ne pas oublier qu'X-Files touche un public extrêmement large, dont ceux qui s'attendent à des épisodes un peu annexe à l'histoire principale qui permettent de faire une petite pause.
C'est chose faite avec l'épisode 3 qui est juste une vaste blague. L'autodérision de la série est poussée tellement à bout qu'en tant que pseudo-néophyte, je me suis demandée si c'était vraiment un épisode ou si l'on n'était pas plutôt dans un GAG. Scène de sexe avec un étranger, hallucinations et hôtel miteux plein de voyeurs; l'on ne nous épargne rien et c'est vraiment déroutant. Je ne spoilerai pas la fin de cet épisode qui vaut son pesant de cacahuètes et où ça y est, enfin, on retrouve l'ancien Mulder tout en comprenant que l'on veut casser les codes qui ont fait son personnage. Les monstres sont encore là mais ils se rapprochent presque du Casimir, le monstre gentil qui a plein d'amis. Bref, les critiques sont partagées mais à postériori, je trouve que cette épisode était hilarant.

En quatre épisodes sortis, l'on est donc pleinement revenu dans la sphère X-Files. L'intrigue principale se met doucement en place mais l'on comprend qu'elle va toucher de près les deux agents et comme Skinner rouvre le département X-Files, c'est reparti pour l'aventure et les loufoqueries en tout genre.

Dana a pris de l'assurance, Fox est plus sarcastique que jamais... Tout est là pour faire de cette saison l'une des meilleures de la série.

Je conseille donc aux fans comme aux néophytes de regarder la nouvelle saison d'X-Files qui sera diffusée en France sur M6 à partir de la mi-Février. Il n'y a pas besoin d'être un spécialiste même si les clins d'œil sont nombreux. C'est un pari absolument réussi et un avenir très prometteur pour la série.

 

Retour à l'accueil