Dig, affiche de la série.

Dig, affiche de la série.

Dernièrement et sur les conseils avisés de ma maman, je n'ai absolument pas perdu mon temps à regarder la série DIG créée par Gideon Raff et Tim Kring, avec Jason Isaacs, Ori Pfeffer, Lauren Ambrose, Anne Heche et A. Fine Frenzy, entre autres.

 

RESUME

Peter Connelly est un agent du FBI assigné à Jérusalem sous l'autorité du Consulat américain. Hanté par le traumatisme récent de la perte de sa fille, il va la retrouver sous les traits d'une étudiante archéologue, Emma Wilson, en train de fouiller dans le sous-sol de la ville. Alors qu'ils finissent par faire connaissance, elle est retrouvée morte le lendemain matin.
Pour éviter tout soupçon, Peter ne dévoile pas qu'il connaît la jeune fille et prend l'enquête en charge avec le détective israélien Golan Cohen. Ils vont bientôt se rendre compte que ce meurtre a tout à voir avec la disparition d'une relique ayant appartenu au Grand Prêtre du Temple et découvrir un complot qui dépasse largement les limites géographiques de la ville.

 

CRITIQUE

Etant jeune, nous avions les films d'Indiana Jones et les péripéties de Sydney Fox l'aventurière et son acolyte Nigel. Et si ces références restent un bon souvenir dans ma mémoire, je me souviens d'y avoir regretté le côté un peu trop facile - l'endroit du trésor est toujours marqué par une croix - et cette propension à vouloir créer une icône de l'archéologue physiquement parfait et acrobate au possible. Nous le savons tous, le milieu de l'archéologie n'est pas aussi lisse et la recherche ne mène pas forcément à un trésor au sens archéologique du terme, ni même à un endroit précis.

Il y a un bon moment que je cherchais une série "archéologique" intéressante avec laquelle occuper mes journées et je suis ravie d'avoir été orientée vers DIG. Enfin! Voilà une série qui mêle le mystère, la religion, la recherche, l'enquête et le suspens.

Tout tourne autour d'une prophétie: le Temple sous-entendu le lieu le plus saint pour les Chrétiens et les Juifs peut renaître mais pour ce faire,  il faut absolument réunir certaines conditions très précises. Cela fait, le Grand Prêtre aura le pouvoir de communiquer avec Dieu. Forcément, les conséquences d'une telle découverte pourraient enflammer le monde entier. Imaginez donc pour tous les croyants ce que cela signifie d'avoir un nouvel intermédiaire/prophète avec Dieu!

Aujourd'hui que les extrémismes prennent énormément de place dans notre actualité, DIG est une série d'autant plus importante qu'elle s'attache à dévoiler une image plausible de ce que l'Homme peut faire au nom de la religion. Certains diront que c'est erroné, tiré par les cheveux, peut-être même blasphématoire, mais les scénaristes de DIG ont réellement bien ficelé le projet à tel point que le réalisme, les lieux choisis pour l'intrigue, l'extrême pénibilité imposée à chaque personne en charge d'un des éléments de la prophétie, les éléments géopolitiques, rendent le visionnage terriblement réel. Il y a dans DIG un peu de ce qui a fait le succès de Homeland: un personnage principal qui a des faiblesses placé dans un milieu où il faut absolument savoir se contrôler au risque de provoquer une  guerre mondiale.
Les personnages sont tous bien travaillés avec un lien parfois ténu mais qui fonctionne bien et évolue dans chaque épisode. Je suis particulièrement séduite par le jeu de Lauren Ambrose qui a un personnage conflictuel, très difficile à cerner au départ mais qui donne, au fur et à mesure de l'intrigue, des contours de martyrs de la cause humaine. Son jeune partenaire Zen McGrath crève le petit écran par sa prestation tendre et glaciale à la fois. Il va falloir suivre ce bonhomme de treize ans parce qu'il a toutes les chances de faire une belle carrière.

Mon seul regret est de ne pas compter dans cette série plus de onze épisodes de soixante minutes. Les derniers épisodes sont pleins de rebondissements et tellement rapides que l'on se dit que cela aurait pu être posé dans un ou deux épisodes de plus. La fin, quant à elle, est assez ouverte pour laisser la place à une nouvelle saison mais il ne me semble pas que ce soit prévu pour le moment.

 

J'ai essayé de ne pas trop vous en dire parce que je pense que c'est le genre de série où il faut se laisser surprendre par chaque détail et chaque épisode. Il y a des twists scénaristiques, des évènements totalement inattendus et si je vous en disais trop, je risquerai de vous gâcher le tout.
Je vous conseille donc définitivement de regarder cette série. Elle est assez courte pour que vous puissiez la regarder sans vous sentir coupable d'être accro mais elle est surtout extrêmement novatrice et bien menée. Vous ne perdrez pas une minute de trop.

 

Retour à l'accueil